Previous Page  2 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 2 / 20 Next Page
Page Background

L

e monde agricole connaît depuis plusieurs années de grandes difficultés dans de

nombreuses filières. Depuis 2009 se sont succédé : une crise laitière, une crise bovine,

une crise en fruits et légumes, une crise porcine puis la fin des quotas laitiers et une

baisse des prix. En 2015 commence une nouvelle crise bovine et porcine accompagnée

d’une baisse des prix et de difficultés dans de nombreuses exploitations d’élevage.

En 2016 la crise céréalière est historiquement grave, conjuguant baisse des volumes,

des quantités et des prix.

E

n 2016, la baisse du chiffre d’affaires de la Ferme France est annoncée à - 33,6 %.

La France n’a jamais connu une telle situation. Les trésoreries des exploitations

ayant déjà subi deux années antérieures difficiles sont pour bon nombre d’entre elles

en rupture et les chefs d’exploitation sont en grande difficulté psychologique.

P

our apporter son soutien aux chefs d’exploitation et à leurs conjoints contraints de

quitter la profession, VIVEA accompagnera le développement des compétences des

actifs agricoles non-salariés et leur accès à la formation professionnelle continue

dans le cadre de leur reconversion.

P

our les personnes en difficulté sans perspective de redressement et qui sont

contraintes de cesser leur activité agricole,

une prise en charge plafond de 2500 €

par formation et par contributeur VIVEA

pourra être accordée

en vue de sa

reconversion professionnelle.

Les formations devront avoir une durée minimale de

30 heures. VIVEA actionnera les modalités du congé formation. À ce titre, une convention

a été signée avec le Ministère de l’Agriculture, VIVEA et Pôle Emploi précisant les modalités

d’accompagnement des uns et des autres.

P

our les personnes fragilisées, VIVEA et tous ses partenaires travailleront ensemble

pour accompagner les chefs d’entreprise agricole et leur permettre de rebondir.

La formation collective est aussi un moyen pour partager, comprendre la situation,

analyser et se donner des perspectives à court terme, moyen et long terme. Il sera

nécessaire d’être vigilant, à l’écoute de toutes et tous et redonner de l’espoir et de l’énergie

aux femmes et aux hommes parce que la vie est au cœur de nos systèmes et prime sur

tout autre objectif.

Christiane Lambert, Présidente de VIVEA

© Thomas Louapre/Babel photo

VIVEA EST AUX CÔTÉS DES

CHEFS D’ENTREPRISE AGRICOLE

LES PLUS EN DIFFICULTÉ

POUR LEUR PERMETTRE

DE REBONDIR ET DE

SE RÉORIENTER SI NÉCESSAIRE

ÉDITO