Table of Contents Table of Contents
Previous Page  5 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 5 / 20 Next Page
Page Background

5

VIVE’

Actu

// #9 • février 2016

TERRITOIRES

Les agriculteurs et les agricultrices

s’engagent dans une démarche de progrès

dans le cadre du PCAE

Mis en place dans le cadre de la réforme de la PAC et de la mise en œuvre des mesures du

second pilier (FEADER), le Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles

ou PCAE, se décline au niveau régional. Il s’agit d’un plan d’aides à l’investissement qui a pour

ambition de constituer des filières agricoles compétitives, de répondre aux enjeux de la triple

performance, de privilégier les approches collectives par les GIEE

1

notamment.

Un dispositif d’accompagnement

en Pays de la Loire

En Pays de la Loire, les concertations entre

la Région, l’État, la Chambre régionale

d’agriculture et les acteurs des filières sur

le PCAE ont permis d’imaginer un dispositif

d’accompagnement qui, plutôt que d’imposer

la mesure contraignante de certaines

performances de l’entreprise, permettra à

l’exploitant de s’engager dans une démarche

de progrès pour son exploitation et

d’amélioration de ses propres compétences.

L’accord sur les aides à investissement

est conditionné par la réalisation d’un

autodiagnostic de l’exploitation et le suivi

d’une formation. L’autodiagnostic permet

d’évaluer la durabilité de l’exploitation,

d’identifier les leviers pour améliorer la

performance globale de l’exploitation et les

compétences nécessaires pour réaliser les

changements de pratiques.

Une offre de formation labellisée PCAE

VIVEA a élaboré un cahier des charges en

concertation avec les acteurs du dispositif.

La formation porte sur les domaines relevant

de l’agroécologie ou de la multi-performance.

D’une durée minimum de 2,5 jours, elle

intègre une prestation rattachable. Elle est

co-financée par VIVEA et le FEADER.

Une offre de formation labellisée « PCAE »

se met en place avec divers organismes de

formation : chambres d’agriculture, centres

de gestion, CIVAM, GAB, coopératives...

Cette action concernera 700 exploitants par

an sur 6 ans. La réussite de ce dispositif est

conditionnée par la mise en œuvre d’une

offre de formation diversifiée, adaptée aux

besoins des nombreuses filières présentes

dans la région.

Sophie Coomans,

conseillère Pays de la Loire

Ce dispositif va permettre

aux agriculteurs et aux agricultrices

de mener une réflexion dans

le cadre de leur projet d’entreprise,

sur les changements à conduire

dans leur exploitation

Denis Pineau, Président du comité

VIVEA des Pays de la Loire

Identifier les différentes

composantes

d’une approche

globale (économique,

environnementale, sociale et

sociétale) d’une modernisation de

l’exploitation ou d’une innovation

dans les techniques de production

Maîtriser les compétences

techniques

nécessaires à la

mise en œuvre d’une pratique

agroécologique

Identifier et comprendre

les impacts économique,

environnemental et social,

concernés par la mise en œuvre

d’une pratique agroécologique

Réaliser un plan d’action

les objectifs

des formations

PCAE

(1) GIEE : Groupements d’intérêt écologique et économique

Agroécologie

Par exemple : substituer à une intervention chimique, une intervention

avec un agent biologique et/ou une intervention mécanique, reconcevoir

son système de production

Pilotage d’entreprise de la multi-performance

Par exemple : raisonner les changements par une approche globale et stratégique

Agriculture biologique

Par exemple :

conversion ou perfectionnement technique

3 THÉMATIQUES POSSIBLES POUR LES FORMATIONS PCAE