Table of Contents Table of Contents
Previous Page  6 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 6 / 20 Next Page
Page Background

TERRITOIRES

Les deux appels à projets formation sont

effectifs depuis le dernier trimestre 2015 et

disponibles sur les pages

Midi-Pyrénées

et

Aquitaine

de

www.vivea.fr

.

Adélaïde Haya et Jean-Marc Lacasa,

conseillers Midi-Pyrénées et Aquitaine

PRODUCTEURS

DE FRUITS

13875 en France

métropolitaine

1636 en Aquitaine

(1094 hommes

et 542 femmes)

1254 en Midi-Pyrénées

(829 hommes

et 425 femmes)

1 producteur français

sur 5

vit en Aquitaine

ou en Midi-Pyrénées

LES ARBORICULTEURS

DE MIDI-PYRÉNÉES

• Première région française

pour son pôle confiturier

• 27 % des exploitations

arboricoles

ont disparu

entre 2000 et 2010

• Des difficultés

économiques :

perte de

parts de marchés et, à

terme sur les exploitations,

chute du taux de

remplacement

LE VERGER

AQUITAIN

• 15% des surfaces

nationales

• 3

e

rang français

derrière

Rhône-Alpes et Provence-

Alpes-Côte-D’azur

• En dix ans, les surfaces

arboricoles régionales

ont,

à l’inverse de la

tendance nationale (-6%),

progressées de 7%

UN PLAN DE RELANCE

«

COMPÉTITIVITÉ

 »

• Initié au niveau national

• Décliné en Aquitaine

et Midi-Pyrénées :

prunes

d’Ente, chasselas de

Moissac, noix et noisettes,

pommes et kiwis.

La filière arboricole du Sud-Ouest

se bat pour rester compétitive

Un cahier des charges national à destination des producteurs

de fruits a été lancé en 2013. Conscients des enjeux importants

inhérents à cette filière, les élus VIVEA de Midi-Pyrénées

et d’Aquitaine ont confirmé la nécessité de poursuivre

l’accompagnement formation dans leurs territoires.

Identifier les besoins

Il était néanmoins nécessaire de faire

évoluer l’offre de formation. Les élus

VIVEA ont donc décidé d’initier un travail

d’analyse des besoins en s’appuyant sur

les partenariats mobilisables au plus près

du terrain :

En réunissant les acteurs économiques

et les représentants de plusieurs filières de

production : fraise, noix, noisette dans le

Lot et Garonne et kiwi, pêche et nectarine

dans les Pyrénées-Atlantiques.

En mettant à contribution l’expertise

des responsables professionnels siégeant

dans les comités VIVEA d’Aquitaine et de

Midi-Pyrénées.

Les thématiques prioritaires

C’est ainsi que les problématiques à

traiter prioritairement en formation ont

été identifiées. En Midi-Pyrénées, c’est la

recherche de valeur ajoutée, l’innovation

technique, le renouvellement des

générations qui constituent les grands

objectifs du cahier des charges actuel.

La compétitivité économique, le pilotage

stratégique, l’agronomie et la maîtrise

technique des productions sont ceux

définis pour la Région Aquitaine.

Aujourd’hui, chaque comité propose

et diffuse « son » cahier des charges

spécifique, c’est-à-dire qui intègre « ses »

enjeux régionaux.

L’arboriculture occupe une place prépondérante dans la production

agricole des Landes (40) et des Pyrénées-Atlantiques (64).

Aujourd’hui, pour pérenniser les exploitations soumises à la pression

économique constante, les producteurs doivent non seulement

maîtriser les techniques de production spécifiques à l’arboriculture mais

aussi améliorer la compétitivité économique

des vergers en maîtrisant les coûts de production

Lors du comité de pilotage « arboriculture » qui eut lieu à Orthez (64), le 9 décembre 2014,

François Cazaubon (producteur de pêches de Monein et nectarines), Olivier Dupuy et

Jean-Marc Benquet (producteurs de kiwis), déclaraient :