Les formations sur l’organisation du travail et la GRH en exploitation agricole se sont bien développées dans la région

Fin 2012, partant du constat que nos exploitant(e)s ne se forment pas assez à la Gestion des Ressources Humaines, les élu(e)s du comité régional VIVEA sous la présidence de Francine Théret, ont souhaité que soient développés des modules de formation innovants à destination des dirigeants agricoles, y compris ceux des groupements d’employeurs, pour professionnaliser la fonction d’employeur, et améliorer l’organisation du travail et les relations humaines. Un cahier des charges « formation » a donc été proposé aux organismes de formation, pour les inciter à développer des formations basées sur les compétences suivantes : savoir manager une équipe, améliorer les conditions de travail sur l’exploitation, gérer les relations entre associés, fidéliser les salariés, améliorer la gestion du temps, maîtriser les aspects juridiques et administratifs de la fonction d’employeur.

Après un démarrage assez lent (une dizaine d’exploitant(e)s formé(e)s en 2012 par le biais de cet appel d’offres, une vingtaine en 2013 et en 2014), l’année 2015 fut bien meilleure car elle a permis à plusieurs organismes de proposer des formations de qualité, d’une durée minimum de 2 jours, et une centaine de participant(e)s a pu se familiariser avec les différents aspects des ressources et relations humaines.

Quelques exemples : « Optimiser le travail d’équipe en point de vente collectif », « La réussite de mon entreprise par le management », « La gestion de conflit en exploitation », « La GRH et la motivation des salariés », « Devenir employeur : pourquoi et comment », « Mieux communiquer pour travailler efficacement »… sont des formations gratuites, financées par VIVEA, qui ont été proposées aux exploitants de la région. Lorsqu’on les interroge, les participants confirment être très satisfaits des formations qu’ils ont suivies, notamment grâce à des apports méthodologiques concrets pour travailler sur l’exploitation et aux méthodes d’animation des intervenants. Un suivi individualisé de chaque stagiaire sur l’exploitation était parfois proposé, sous la forme d’une prestation rattachée à la formation, également financée par VIVEA.

Les élu(e)s du comité VIVEA ont donc souhaité prolonger ce cahier des charges « Optimiser les ressources humaines et l’organisation du travail » en 2016, afin de ne pas freiner cette dynamique « formation » sur le territoire.

Lysiane BOUDENNE, conseillère VIVEA

Publié le 29/01/16