Actualités

VIVEA présent dans 3 salons professionnels : Sommet de l'élevage, SPACE et InnovAgri

- SOMMET DE L'ELEVAGE du 5 au 7 octobre à Clermont-Ferrand Cournon.
En savoir plus sur le salon : http://www.sommet-elevage.fr/

- SPACE du mardi 13 septembre au vendredi 16 septembre 2016, à Rennes (35). Hall 5 stand C62.
Pour en savoir plus sur notre présence, nos événements : http://www.vivea.fr/region/bretagne/et sur le salon http://www.space.fr/

- INNOV'AGRI du mardi 6 au jeudi 8 septembre 2016 à Outarville dans le département du Loiret (45), sur le stand G14-05 dans le Village Emploi-Formation.
Pour en savoir plus sur notre présence : http://www.vivea.fr/region/centre/ et sur le salon : http://www.innovagri.com/

Salons

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





"Sécurisez votre exploitation en gérant les risques" : VIVEA met en ligne 13 témoignages vidéo d'agriculteurs et d'experts

Les chefs d’entreprise agricole sont confrontés à des risques de plus en plus nombreux qui peuvent mettre en péril leurs exploitations : risques climatique, économique, sanitaire, environnemental et risque pour la santé et la sécurité. VIVEA a construit avec des partenaires un dispositif de formation : « Sécuriser son exploitation en gérant les risques ».
Pour sensibiliser les agriculteurs et les encourager à se former, VIVEA met en ligne 13 vidéos qui présentent des témoignages d’agriculteurs et d’experts sur ces 5 thématiques :

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Découvrez le nouveau numéro de VIVEActu : Quelles formations pour les viticulteurs de Bourgogne ?

Edito de Christiane Lambert : « Nouvelles régions : VIVEA se réorganise »
- Actualités de VIVEA

- Les territoires
- Dossier : Les besoins en formation et information technique des viticulteurs de Bourgogne
- Paroles d’organismes de formation certifiés
- Fiche mémo : les formations "sauveteur, secouriste du travail (SST)"
- Agenda

Feuilletez dès à présent le Flipbook
ou téléchargez le PDF :  VIVEActu10

 

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Organismes de formation : digitalisez votre offre de formation avec VIVEA !

Au coeur des évolutions liées à l’apprentissage, VIVEA agit depuis plusieurs années pour faire bouger les pratiques et favoriser le développement d’une offre de formation innovante.
En 2016, VIVEA accompagne les organismes de formation pour qu’ils fassent évoluer leur offre vers de la formation mixte digitale (FMD). Une FMD est un parcours pédagogique qui utilise des modalités de formation variées : présentielles, distancielles et tutorées.
Pour comprendre les objectifs et les modalités, découvrez la vidéo de VIVEA (2mn).

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Le rapport d'activité 2015 de VIVEA est disponible !

" VIVEA a financé plus de 2 millions d’heures/stagiaire en 2015 pour un montant de 49 millions euros.
La formation est essentielle pour les hommes et les femmes, chefs d’entreprise
dans un contexte, qui encore plus qu’hier, se réforme, va de plus en plus vite, fait appel aux nouvelles technologies, nécessite de nouvelles connaissances et de nouvelles décisions. Poursuivons ensemble l’accompagnement des chefs d’entreprise agricole.

Je vous invite à lire notre rapport d'activité 2015 pour en savoir plus."

Christiane LAMBERT, Présidente de VIVEA

Couv. RA 2015

Découvrez notre rapport annuel VIVEA 2015
Découvrez nos chiffres clés 2015

 
Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





VIVEA finance les formations à la biosécurité pour les éleveurs de volailles

La filière avicole française est touchée par l’influenza aviaire depuis la fin de l’année 2015. Afin d’éradiquer cette maladie animale des mesures spécifiques ont été prises par le ministère de l’agriculture en lien avec les acteurs de la filière.
L’arrêté du 8 février 2016 signé par le Ministère de l’Agriculture définit les obligations des éleveurs de volailles. Il leur est notamment imposé d’adopter des pratiques spécifiques de prévention et d’élaborer un plan de biosécurité. Pour leur permettre d’appréhender rapidement les nouvelles mesures et les bonnes pratiques d’hygiène, ils doivent suivre une formation.

VIVEA se mobilise pour les éleveurs de volaille
Pour les accompagner et leur permettre de pérenniser leurs exploitations confrontées à ces risques majeurs, VIVEA a élaboré, avec les organisations professionnelles spécialisées (ITAVI, CIFOG, CFA, SNGTV, GDS), un dispositif de formation.
Validé par la Direction générale de l’alimentation, le cahier des charges proposé aux organismes de formation vise à les encourager à mettre en place des formations d’une journée. L’objectif est de donner aux producteurs de volailles, les moyens de :
- prendre conscience de l’importance de la prévention de la grippe aviaire et comprendre les risques liés à la propagation du virus ;
- savoir concevoir et gérer un plan de biosécurité ;
- savoir mettre en œuvre les bonnes pratiques d’hygiène.

Flyer-VIVEA-biosecurite

Sud-Ouest : un dispositif spécifique pour les éleveurs de palmipèdes gras
Parallèlement, afin de prendre en compte les difficultés des 4 000 éleveurs de palmipèdes gras des départements du Sud-Ouest, VIVEA a mis en place un deuxième dispositif de formation, avec ses partenaires ainsi que les DRAAF et les deux Conseils régionaux qui connait un bon démarrage puisque 64 formations sont lancés.
Afin de venir en aide aux éleveurs gravement touchés économiquement et soumis à de nouvelles contraintes, les formations seront intégralement prises en charge par VIVEA.

Découvrez Flyer destiné aux éleveurs.
Découvrez les formations financées sur vivea.fr
Découvrez les trois cahiers des charges formation : national , Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Contact presse : Cécile Ghiringhelli, Responsable communication, c.ghiringhelli@vivea.fr 01 56 33 29 01/22

Découvrez le communiqué de presse

 

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Formations pour « Sécuriser son exploitation en gérant les risques » : Christiane Lambert, présidente de VIVEA répond aux questions de Pleinchamp. Découvrez la vidéo.

video-vivea-et-la-gestion-des-risques-en-agriculture_article_photo

Découvrez la vidéo réalisée par Raphaël Lecocq et Anne-Sophie Lesage de Pleinchamp : https://youtu.be/uys5r-pepk4

Crédit photo : pleinchamp

Les chefs d’entreprise agricole sont confrontés à des risques de plus en plus nombreux qui peuvent mettre en péril leurs exploitations : risques climatique, économique, sanitaire, environnemental et risque pour la santé et la sécurité.

Face à ce constat VIVEA a mis en place, avec ses partenaires, un dispositif de formation : « Sécuriser son exploitation en gérant les risques ».

Christiane Lambert répond à trois questions de Raphael Lecocq, journaliste à Pleinchamp.

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Découvrez le nouveau numéro de VIVE’Actu : Développer les formations mixtes digitales, une priorité pour VIVEA

couv_viveactu_9

Edito de Christiane Lambert : « VIVEA publie son plan stratégique triennal 2016-2018 »
- Actualités de VIVEA
- Les territoires
- Dossier : Développer les formations mixtes digitales, une priorité pour VIVEA
- Paroles d’organismes de formation certifiés
- Fiche mémo : le congé de formation des exploitants agricoles : une aide à la reconversion
- Agenda

Feuilletez dès à présent le flipbook
ou téléchargez document en PDF

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Enquête de satisfaction : 94% des chefs d'entreprise agricoles formés en 2015 sont satisfaits de l'offre de formation financée par VIVEA

VIVEA a lancé en 2015 une enquête de satisfaction  auprès d’un panel de 1000 agricultrices et agriculteurs ayant bénéficié d’un financement VIVEA dans le cadre d’une formation en 2014. Cette étude devait notamment permettre de savoir s’ils connaissaient VIVEA, s’ils étaient satisfaits de ses prestations et s’ils avaient apprécié la formation suivie. Découvrez les résultats en cliquant sur le schéma :

VIVEA_enquete_qualite

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Découvrez en vidéo des extraits du colloque "Agriculture, changement climatique et formation" organisé par VIVEA le 18 novembre 2015

VIVEA accompagne par la formation les agriculteurs engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le 18 novembre 2015, à quelques jours du démarrage de la COP 21, VIVEA a organisé un colloque intitulé « Agriculture, changement climatique et formation » qui a réuni à Paris des experts, des agriculteurs et des acteurs majeurs de la profession. VIVEA publie sur sa chaine Youtube VIVEAformation des extraits vidéo de cette journée.

Des agriculteurs engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique :

Christiane LAMBERT, présidente de VIVEA : « Nous sommes conscients des enjeux et de l’urgence. Il nous reste à convaincre afin de continuer à modifier nos pratiques pour répondre aux défis de demain, former les agricultrices et les agriculteurs est un des moyens qui permettra d’y parvenir ».

Jean-François SOUSSANA, Directeur scientifique environnement à l’INRA et membre du GIEC (Groupe International d’Experts sur le Climat) a souligné l’urgence de la situation.  Découvrez leurs interventions (5 mn) : https://youtu.be/uucmscMDtPE

DSC_0015

Jérôme MOUSSET, chef du service agriculture et forêt de l’ADEME, a souligné qu’il n’était pas possible d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de GES fixés par les politiques publiques sans l’agriculture et la forêt, seuls secteurs capables de capter du carbone.

Découvrez les 5 témoignages de la 1ère table ronde (8 mn)  : https://youtu.be/jH4qZH6kdj8

DSC_0024

Marie-Thérèse BONNEAU, agricultrice, membre de la commission interprofessionnelle lait de l’Institut de l’élevage : « Au niveau de l’interprofession, on a mis en place un programme Ferme laitière bas carbone (…) La formation continue en agriculture est un vrai levier du changement. »

Découvrez les 5 témoignages de la 2ème table ronde (5 mn) :  https://youtu.be/vi1WNLZE-60

DSC_0033

Découvrez le teaser vidéo (2mn) : https://youtu.be/ZOq3fIQTMk8

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Certifié ISO 9001 le 30 décembre 2015, VIVEA s’engage dans une démarche d’amélioration continue

VIVEA, le fonds d’assurance formation des 609 900 chefs d’entreprise agricole, a obtenu la certification AFAQ ISO 9001 pour ses activités de « développement et adaptation des compétences des chefs d’entreprise agricole par le financement et l’ingénierie de leurs formations ».

L’audit, mené du 7 au 11 décembre 2015, a été conduit par AFNOR Certification. Les 6 sites de VIVEA sont certifiés pour 3 ans : le siège parisien et les 5 délégations.

« Cette certification couronne un travail de 18 mois de mise en place d’un système de management de la qualité. L’ensemble des collaborateurs de VIVEA s’est fortement mobilisé autour d’un objectif commun : orienter nos services vers une meilleure écoute et accroître la satisfaction de nos contributeurs, les chefs d’entreprise agricole mais aussi des organismes de formation et des élus VIVEA. », explique Béatrice Dingli, Directrice générale de VIVEA.

Cette certification traduit l’engagement de ses équipes au service de la qualité et inscrit VIVEA dans un mouvement d’amélioration continue.

Contact presse : Cécile Ghiringhelli, Responsable communication, c.ghiringhelli@vivea.fr 01 56 33 29 01/22

 Téléchargez le communiqué de presse

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





VIVEA Publie son plan stratégique triennal 2016-2018

Couv. PST

Le Conseil d’administration de VIVEA a voté son cinquième plan stratégique triennal le 8 décembre 2015.

Pour le construire, VIVEA a engagé des travaux avec l’ensemble des organisations professionnelles agricoles et les instituts techniques. Des compétences à acquérir par les chefs d’entreprise agricole ont ainsi été repérées.

Intégrant les évolutions du contexte, le nouveau plan stratégique confirme l’importance de la stratégie et du pilotage de l’entreprise tout en mettant l’accent sur la compétitivité, les modes de production innovants, l’efficacité et le bien-être au travail.

Ce plan stratégique est le nouveau cadre de référence de VIVEA pour financer les formations et lancer toutes initiatives d’orientation et de développement ciblé de la formation : communication, mobilisation des partenaires et prescripteurs, études, expérimentations, lancement de cahiers des charges spécifiques… C’est aussi le cadre de cohérence nationale des comités VIVEA pour élaborer leurs plans de développement de la formation territoriaux.

Découvrez dès maintenant nos priorités stratégiques, nos publics prioritaires et les modalités et dispositifs de formation recommandés : Plan stratégique triennal VIVEA 2016-2018

Contact presse : Cécile Ghiringhelli, responsable communication
c.ghiringhelli@vivea.fr 01 56 33 29 01/22

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Formations à l’agroécologie et à la multi-performance : témoignages vidéo d'agriculteurs, de formateurs et d’élus VIVEA

Comment favoriser la transition de l’agriculture vers des modèles de production plus durables, plus économes en intrants et performants économiquement ? Comment la formation peut-elle favoriser cette transition vers la multi-performance ?

Les comités VIVEA de Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et des Pays de la Loire ont lancé depuis 2014 des cahier des charges formation sur l’agroécologie et la multi-performance économique, sociale et environnementale des exploitations agricoles. Sous leur impulsion et celles d’autres comités régionaux 110 organismes ont mis en place plus de 330 formations  et 3500 chefs d’entreprise agricoles se sont formés avec un financement de VIVEA.
Découvrez la carte de France des formations et 9 témoignages vidéo d’élus VIVEA, de formateurs et d’agriculteurs. Extraits choisis :

vivea agroecologie pays de la loire 2 (2)

« On arrive à un tournant de l’agriculture où il faut repenser les choses différemment. Les ressources naturelles s’épuisent, il va falloir nourrir de plus en plus de monde (…) l’agriculteur peut être déstabilisé. Faire une formation multiperformance permet de réfléchir à l’avenir et de le voir arriver d’une façon sereine ». Patricia Maussion, Présidente du comité VIVEA du Maine et Loire, éleveuse de bovins lait en agriculture biologique.

« Le but c’est toujours de progresser, si on veut être là demain il faut être bon dans tous les domaines. Les formations nous amènent des réponses à nos questions pour être toujours les meilleurs sans forcément faire des investissements importants. En étant plus pointus on améliore notre performance, donc économiquement on s’en sort mieux. (…) Depuis 2010, j’ai changé toutes mes dates d’agnelage, je valorise de mieux en mieux mon paturage, la qualité de l’herbe, ce qui me permet d’acheter moins d’aliments, moins d’intrants ».  Marc Humeau, éleveur d’ovins.

« L’intérêt c’est d’avoir du fourrage en intercultures, c’est-à-dire trois récoltes sur 2 années, c’est un intérêt économique. Le méteil avec le pois et le trèfle apportent de l’azote au sol et des protéines pour le troupeau. » Michel Perrin, polyculteur et éleveur laitier.

« Pour moi le principal apport de la formation ça a été de faire attention au sol et de me rendre compte qu’il pouvait produire de l’herbe sans pour autant amener d’intrants et donc de faire des économies et d’avoir une façon de travailler gratifiante. (…) Chez moi j’ai changé du tout au tout quant au suivi de l’exploitation puisque aujourd’hui on fait attention au moment où on met les bêtes dans les prairies et au moment où on les sort de façon à ne pas épuiser l’herbe, chose qu’on ne faisait pas avant. » Eric Salesses, éleveur de bovins viande.

Découvrez les témoignages vidéos : Rhône-Alpes , Midi-Pyrénées , Pays de la Loire et le teaser .

Téléchargez le communiqué

 

 

 vivea agroecologie pays de la loire P. Maussion
 vivea agroecologie rhone-alpes (2)
 vivea agroecologie midi-pyrenees (2)

Contact presse : Cécile Ghiringhelli, c.ghiringhelli@vivea.fr, 01 56 33 29 01 / 22

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





VIVEA et l’ADEME ont signé un accord cadre pour accompagner et former les exploitants agricoles aux transitions écologiques et énergétiques le 18 novembre 2015

LOGOADEM (3) Signature accord cadre VIVEA-ADEME.2 Logo VIVEA jpeg

Le 18 novembre à Paris, à l’issue du colloque "Changement climatique, agriculture et formation" Bruno LECHEVIN, Président de l’ADEME et Christiane LAMBERT, Présidente de VIVEA ont signé un accord-cadre pour accompagner et former les exploitants agricoles aux transitions écologiques et énergétiques.

Bruno LECHEVIN : « La transition énergétique est en marche mais ce n’est rien si les acteurs de terrain ne se l’approprient pas. Nous souhaitons amplifier et soutenir les actions de formation engagées sur l’agro-écologie et le transfert de pratiques multiperformantes. Allons y ensemble pour adapter notre agriculture à un mode de développement plus durable et plus compétitif, nous allons conjuguer nos forces et notre connaissance des agriculteurs et des organismes de formation ».

Christiane LAMBERT : « Sous l’impulsion des comités VIVEA, de nombreuses formations à la multiperformance économique, sociale et environnementale ont été mises en place depuis 2014. La mise en œuvre des pratiques de production efficientes préservant les ressources naturelles et limitant les GES sera une des priorités de notre prochain plan stratégique triennal 2016-2018. Notre objectif est de proposer des formations qui offrent des solutions techniques reproductibles d’une exploitation à l’autre et de créer un effet d’entrainement. »

L’accord fixe des objectifs pour les trois prochaines années :
- Favoriser les transferts de connaissances entre l’ADEME et les organismes de formation et élus VIVEA ;
- Analyser les besoins en compétences et les moyens d’accompagnement au changement pertinents pour les chef-fes d’exploitation agricoles et forestières ;
- Orienter et accompagner la construction d’une offre de formation adaptée et innovante en direction des chef-fes d’exploitations agricoles.

 Téléchargez le communiqué 

Contact presse VIVEA : Cécile Ghiringhelli 01 56 33 29 01/22 c.ghiringhelli@vivea.fr
Contact presse ADEME : ademepresse@havasww.com 01 58 47 81 28

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





VIVEA accompagne par la formation les agriculteurs engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Un colloque VIVEA le 18 novembre 2015

A quelques jours du démarrage de la COP 21, VIVEA se saisit de la problématique du changement climatique en agriculture et des solutions formation en réunissant à Paris des experts, des agriculteurs et des acteurs majeurs de la profession.

VIVEA C. Lambert

Réduire de 75 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 par rapport à 2010 est un défi considérable, pour la société française.  Les agricultrices et les agriculteurs ont un rôle stratégique à jouer mais n’ont pas tous conscience du réchauffement climatique, de ses effets et de la nécessité de s’adapter et d’agir pour réduire les émissions. Christiane LAMBERT, présidente de VIVEA : « Nous sommes conscients des enjeux et de l’urgence. Il nous reste à convaincre afin de continuer à modifier nos pratiques pour répondre aux défis de demain, former les agricultrices et les agriculteurs est un des moyens qui permettra d’y parvenir ».

VIVEA Soussana

Jean-François SOUSSANA, Directeur scientifique environnement à l’INRA et membre du GIEC (Groupe International d’Experts sur le Climat) a souligné l’urgence de la situation. Depuis la révolution industrielle, les activités humaines ont entrainé une augmentation exponentielle de la concentration atmosphérique des trois GES dont 24% proviennent aujourd’hui des secteurs de l’agriculture, de la forêt et de l’usage des sols. Pour les agriculteurs, le réchauffement climatique se traduit par un ralentissement de la croissance des rendements du blé et du maïs, des vagues de sècheresse et des canicules plus fréquentes. Un effort de recherche mondial sans précédent est en marche pour trouver des solutions techniques qui leur permettent de s’adapter et de lutter contre le réchauffement. L’INRA a identifié 10 mesures pour limiter l’impact de l’agriculture française. Celles-ci peuvent être mises en place sans baisser la performance économique des exploitations.

La première table ronde (voir photo) était consacrée à l’engagement de l’agriculture dans l’atténuation du réchauffement climatique et au rôle de la formation. Jérôme MOUSSET, chef du service agriculture et forêt de l’ADEME, a souligné qu’il n’était pas possible d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de GES fixés par les politiques publiques sans l’agriculture et la forêt, seuls secteurs capables de capter du carbone. Trois leviers peuvent être actionnés : mobiliser la biomasse forestière et agricole, préserver et stocker le carbone et réduire les GES des filières alimentaires.

André CASCAILH, Directeur adjoint à la chambre d’agriculture de Midi-Pyrénées, Philippe GUILLET, conseiller en agroforesterie et foresterie à la chambre d’agriculture de la Sarthe, Philippe MOINARD, agriculteur dans les Deux-Sèvres et Président de la commission emploi formation de la FNSEA et Stéphane SORIN, ingénieur et chef de projet à Terrena Innovation, ont témoigné de leur prise de conscience et de leur engagement dans la réduction des GES. De nombreux outils et actions ont été mis en place, très souvent avec l’ADEME, pour leur permettre d’y parvenir : Climagri, un outil de diagnostic et de simulation, une unité de méthanisation, l’agriculture biologique et l’agroforesterie... Il est nécessaire de faire comprendre aux agriculteurs que la contrainte environnementale peut être une opportunité qui leur permettra de mieux gagner leur vie. L’importance de la formation  pour accompagner ces changements de pratiques a été particulièrement soulignée.

La deuxième table ronde était consacrée aux acteurs qui agissent pour la réduction du réchauffement et accompagnent les agriculteurs. Philippe LECOUVEY, Directeur de l’ACTA, Vincent CAILLIEZ, climatologue à la chambre d’agriculture de la Creuse, Marie-Thérèse BONNEAU, agricultrice, membre de la commission interprofessionnelle lait de l’Institut de l’élevage, Cécile DANIEL-CLARYS, Directrice du développement des approvisionnements laitiers et coordinatrice du développement durable, Savencia Fromage and Dairy ainsi qu’Etienne GANGNERON, agriculteur, président de la commission agriculture biologique de la FNSEA ont fait part de leurs expériences. De l’avis de tous, de plus en plus d’agriculteurs constatent sur leurs exploitations que le réchauffement climatique est en cours. Ils commencent à prendre conscience du poids et du rôle de l’agriculture dans ce phénomène et à modifier leurs pratiques. Pour autant il faut poursuivre la sensibilisation et les encourager à se former pour repenser leurs systèmes d’exploitation, se réassurer et s’adapter. Leur faire savoir que, comme l’ont démontré les instituts, le profit économique va de pair avec le bénéfice écologique et énergétique est un préalable indispensable.

VIVEA Table ronde Téléchargez le communiqué de presse
Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Le nouveau VIVE'Actu vient de paraitre : Une ingénierie de formation innovante pour les formations à la multi-performance

VIVEActu8

Edito de Christiane Lambert : « La formation pour sécuriser son entreprise »

- Actualités de VIVEA
- Les territoires
- Fiche mémo : Qu’est ce qu’un parcours individualisé ?
- Paroles d’organismes de formation certifiés
- Étude : Une ingénierie de formation innovante pour les formations à la multi-performance économique, sociale et environnementale.
- Agenda

 Feuilletez dès à présent le flipbook
ou téléchargez le document PDF

Imprimer

Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email