Cofinancements

Afin d’accompagner l’investissement formation de ses contributeurs, VIVEA mobilise des financements européens, nationaux et régionaux et gère chaque année des conventions négociées avec ses partenaires financiers.
Les subventions ainsi obtenues de l’Union européenne, de l’Etat et des conseils régionaux viennent compléter les fonds mobilisés par VIVEA selon des critères de formation ou des objectifs prioritaires identifiés dans  les conventions de partenariats et partagés par VIVEA.

En 2015, en complément de la contribution, VIVEA a mobilisé 1 269 622 millions d’euros de cofinancements sur un total de 49 millions d’euros consacrés par VIVEA au financement de la formation. Les cofinancements représentent 12% des heures stagiaires financées par VIVEA en 2015.

  • FEADER : Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural

    L’Union européenne a mis en place une politique spécifique au développement rural qui dispose d’un fonds propre : le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) qui poursuit 3 objectifs stratégiques :

    1. favoriser la compétitivité de l'agriculture ;
    2. garantir la gestion durable des ressources naturelles et la mise en oeuvre de mesures visant à préserver le climat ;
    3. assurer un développement territorial équilibré des économies et des communautés rurales, notamment la création d'emplois et leur préservation.

    La loi du 27 janvier 2014 a confié aux Régions françaises la gestion des fonds européens. Elles sont "autorités de gestion" du FEADER et leur Programme de Développement Rural (P.D.R) est validé par la Commission européenne. Chaque programme définit les priorités de la région et fixe les modalités de mobilisation du FEADER pendant la programmation 2014-2020.

    Le FEADER cofinance 27 programmes sur l'hexagone, la Corse et départements d'outre-mer.

    Les actions cofinancées s'inscrivent dans le cadre de la mesure 1 du FEADER       " Transfert de connaissances et action d'information". Cette mesure transversale à l'ensemble des priorités du FEADER, prévoit au travers de la sous mesure 1.1 " Formation professionnelle", un soutien à la mise en œuvre d'actions de formation dans le champ de la FPC pour les secteurs agricole, forestier, agroalimentaire, et les autres activités en milieu rural.

    Les régions procèdent par appel à projets thématiques (AAP) , en lien avec les priorités retenues dans leur Plan de Développement Rural (PDR), en direction des différents acteurs organismes de formation et OPCA/FAF.
    Lorsque VIVEA est retenu comme bénéficiaire du FEADER, VIVEA ouvre à son tour un appel d'offres sur la région concernée, afin de sélectionner les actions de son programme de formation pouvant bénéficier du FEADER.

    Pour connaître les appels d'offres en cours rendez vous sur votre espace régional.

    logo feader

     https://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020/index_fr.htm

  • FSE - Fonds Social Européen

    Créé en 1957 par le traité de Rome, le Fonds Social Européen est le principal levier financier de l’Union européenne pour la promotion de l’emploi. 

    Le FSE soutient les projets des organismes publics ou privés visant les priorités suivantes :
    anticiper et gérer les mutations économiques en agissant en amont sur les compétences des actifs,

    • favoriser le retour et le maintien dans l'emploi,
    • Intégrer les personnes défavorisées et lutter contre les discriminations dans l'emploi,
    • améliorer le système d'éducation et de formation,
    • promouvoir les partenariats et renforcer la capacité des services publics, des partenaires sociaux et des ONG en matière d’accès au marché du travail.

    Le FSE bénéficie ainsi aux groupes les plus exposés au chômage et à l'exclusion, comme les travailleurs âgés afin de favoriser la reconnaissance de leur expérience professionnelle, les jeunes à la recherche d'un premier emploi, les actifs bénéficiant peu de la formation professionnelle ou les femmes par des mesures actives en faveur de l'égalité professionnelle.

    Logos FSE

  • ADEC/EDEC

    Action/Engagement de Développement de l'Emploi et des Compétences

     Les projets d’Actions de Développement de l’Emploi et des Compétences ont pour but d’anticiper les mutations économiques, sociales et démographiques en réalisant des actions concertées dans les territoires. L’objectif est de permettre aux actifs occupés (salariés et non-salariés), en particulier ceux des petites et moyennes entreprises, de faire face aux changements à venir et de sécuriser ainsi leurs trajectoires professionnelles.

    La réalisation d’un projet ADEC suppose un accord-cadre signé par l’Etat et les organisations professionnelles, conclu au niveau national ou directement au niveau régional en fonction des besoins et spécificités locales.

    L’aide de l’Etat est négociée au cas par cas avec les partenaires en fonction notamment de l’intérêt des actions visées, de la fragilité du public visé et de la taille des entreprises dont relèvent les publics visés.

    Pour connaître les appels d'offres en cours rendez vous sur votre espace régional.

    logo marianne

  • Les Conseils régionaux

    Les compétences de l'Etat et des régions, acteurs publics, sont fixées par la loi et notamment les lois de décentralisation. La région définit et met en œuvre la politique d'apprentissage et de formation des jeunes et des adultes à la recherche d'un emploi ou d'une nouvelle orientation professionnelle.

    Sa mission est d'établir un Contrat de Plan Régional de Développement des Formations professionnelles (CPRDF) en lien avec les différents acteurs régionaux de l'emploi et de la formation professionnelle. Ce document vise à favoriser un développement cohérent de l'ensemble des filières de formation en direction des jeunes et des adultes.

    Pour sa partie consacrée aux jeunes, le CPRDF couvre les filières de formation des jeunes préparant l'accès à l'emploi.
    Pour sa partie consacrée aux adultes, il couvre l'ensemble des actions de formation professionnelle visant à favoriser l'accès, le maintien et le retour à l'emploi. Il détermine les objectifs communs aux différents acteurs sur le territoire régional et est signé par la Région et par l’État pour une durée de 6 ans.

    Dans le cadre du CPRDF, chaque région arrête annuellement un programme régional de formation professionnelle et d'apprentissage mis en œuvre à l'aide des ressources du Fonds régional de l'apprentissage et de la formation professionnelle (FRAFP). Ce fond est alimenté par des crédits d’État, par les ressources que la région elle-même affecte à la formation professionnelle, le produit de la contribution au développement de l'apprentissage et le cofinancement du Fonds social Européen.

    Des contrats d'objectifs conclus avec les branches professionnelles, participent à sa déclinaison sectorielle et territoriale. L’État et la région s'engagent à conjuguer leurs efforts pour améliorer la qualification professionnelle et la prospective en faveur de l'emploi.

    Pour connaître les appels d'offres en cours rendez vous sur votre espace régional.

  • FranceAgriMer

    Dans le cadre du plan d’Action National Ecophyto 2018, VIVEA a signé une convention avec France Agri Mer pour l’année 2015. Son objectif est de financer les voies de formation permettant l’acquisition du Certiphyto, certificat autorisant les usages professionnels des produits phytopharmaceutiques.

     

    France AgriMer

  • Maîtres exploitants

    Le programme 54, article de regroupement 13, Sous-action 13-03-38 du Ministère permet le financement de programmes de formation proposés par les organismes de formation destinées aux agriculteurs souhaitant s'inscrire ou renouveler leur inscription sur la liste des Maîtres exploitants.
    le Ministère de l'Agriculture et VIVEA ont signé une convention de cofinancement destinée à financer la formation des "maîtres exploitants" dans le cadre de la mise en œuvre du "Plan de Professionnalisation Personnalisé" (PPP) relatif à l'installation des jeunes agriculteurs.

     

 

Nos appels d’offres en cours

Consultez dès à présent :

 

Contrôle

Le règlement 65/2011 de la Commission européenne prévoit le contrôle de la réalisation effective des actions cofinancées au titre du FEADER. A ce titre, VIVEA met à la disposition du service instructeur de la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF) un accès aux formations en cours,  afin de permettre la sélection d’un échantillon en vue de contrôle.
Pour cela rendez vous dans l’espace « Choisir une formation » et choisissez le type de cofinancement « FEADER » pour accéder à l’ensemble des formations faisant l’objet d’un cofinancement.

 En savoir plus sur l’engagement de VIVEA en faveur de l’égalité femmes/hommes

https://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020/index_fr.htm



Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email