TÉMOIGNAGES : DES FORMATIONS POUR AMÉLIORER LES PERFORMANCES DES EXPLOITATIONS

Actus-sud-est

Depuis fin 2015, le comité VIVEA de Bourgogne a mis en place un dispositif pour développer les formations visant à accompagner les agriculteurs-trices dans l’amélioration des performances des systèmes agricoles. Voici quelques témoignages de stagiaires :

Se former pour une meilleure autonomie de décision

Témoignage d'Alain TROUX, éleveur de vaches allaitantes et laitières dans la Nièvre, a participé à une formation sur la méthode OBSALIM réalisée par le SEDARB (au centre sur la photo).

«  Sans être passé à l’agriculture biologique, je m’intéresse aux techniques alternatives depuis plusieurs années, l’objectif étant d’acquérir plus d’indépendance et d’autonomie de décision, notamment vis-à-vis des fournisseurs d’aliments.
Par cette formation, nous apprenons à reconnaître les symptômes sur nos animaux pour poser le bon diagnostic, avec l’appui d’outils adaptés. Nous passons très vite de la théorie à la pratique. La méthode m’a permis de revoir ma ration pour mieux la valoriser. Je parviens à mieux distribuer ce qu’il faut à mes vaches, sans leur en donner trop pour autant, ce qui me permet de faire des économies. Quelques ajustements, au regard du coût de l’aliment, ont vite eu un impact économique important. J’ai aussi rapidement vu l’effet sur mes vaches, qui gaspillaient moins, assimilaient mieux et ont gagné, pour les productrices de lait, 2 kg de lait par jour et par vache, sans perdre globalement sur la qualité du lait. La matière grasse a baissé de 2 points, ce qui était largement compensé par le litrage. L’objectif à termes, après la mise en application de la technique sur plusieurs exemples, est de pouvoir être autonome pour faire notre propre diagnostic, individuellement ou en binôme - puisque l’on a plus de recul chez les autres que chez soi - sans l’aide du technicien.»

Se former pour améliorer ses résultats et conforter ses revenus

Témoignage de David CORNIER a participé à une formation intitulée « Dégager du revenu en élevage allaitant » proposée par la Chambre d’Agriculture de Saône et Loire (à gauche sur la photo).

« J’ai souhaité faire cette formation, même si je percevais que mon système de production était aujourd’hui déjà économe. Je souhaitais renforcer ma capacité d’analyse des performances pour pouvoir mieux analyser les propositions des fournisseurs d’aliments notamment. Certains de mes résultats peuvent encore progresser et notamment les poids de sortie de mes bovins ne sont effectivement pas les meilleurs du groupe. Mais la formation m’a permis de confirmer que mon système est déjà performant, notamment grâce à son caractère économe en concentrés. Le recours régulier au matériel de la CUMA m'aide également beaucoup dans la réduction des charges de mécanisation. Cette formation m’a permis de me conforter dans la pertinence de mes choix. Pour moi, le challenge va désormais être d’améliorer les performances sur la partie céréalière de l’exploitation, ce qui m’amènera probablement dans d’autres formations. »

Témoignage de Grégory FRECHOU, éleveurs de vaches allaitantes en Bresse a participé à la même formation (à droite sur la photo).

« Cette nouvelle approche, intégrant les volets sociaux et environnementaux a permis d’amener des sujets et des pistes de travail intéressants, qui n’auraient pas été abordés autrement. Cette formation conforte l’orientation que j’ai donnée à mon système d’élevage : économie et autonomie.»

Delphine CUVILLIER, VIVEA

25/7/2016