VIVEA SIGNE UN ACCORD CADRE AVEC LE MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET PÔLE EMPLOI POUR ACCOMPAGNER LES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES CHEFS D’EXPLOITATION

8 - photo-signature-accord-cadre-vivea-ministère-pole-emploi

VIVEA est prêt à déployer le dispositif d’accompagnement des chefs d’exploitation souhaitant se reconvertir

Le contexte de crises agricoles successives peut amener certains agriculteurs à s’interroger sur la poursuite de leur activité agricole : rebondir dans son exploitation ou se reconvertir professionnellement. Dans les deux cas, VIVEA peut accompagner les agriculteurs et l’accompagnement formation est un enjeu majeur.

VIVEA a signé le 18 novembre dernier, un accord-cadre national avec le Ministère de l’Agriculture, de l’alimentation et de la forêt et Pôle Emploi visant à accompagner et former les chefs d’exploitation dans leur reconversion et transition professionnelles afin que celles-ci soient aussi qualitatives que réussies et leur permettent de s’ouvrir vers de nouvelles perspectives.

Le Conseil d’administration et ses 13 Présidents de comités régionaux, réunis le 22 novembre 2016 à Paris sont prêts à déployer le dispositif auprès des organisations professionnelles agricoles et partenaires concernés. Il s’agit en effet de répondre très vite aux chefs d’exploitation les plus fragiles.
Pour la première fois, les trois partenaires décident d’unir leurs compétences, leurs expertises et leurs moyens d’action afin d’apporter une réponse adaptée au plus près des besoins des agriculteurs, conjoints collaborateurs et aides familiaux concernés.
VIVEA, dans le cadre du congé formation, apportera son soutien aux chefs d’exploitation par une prise en charge de la formation plafonnée à 2500 € par personne pouvant être complétée par des cofinancements régionaux. 5 millions d’euros seront consacrés au dispositif sur 2017 et 2018. VIVEA travaille d’ores et déjà à consolider ce dispositif avec les conseils régionaux qui pourraient également intervenir dans la mise en place d’un revenu d’accompagnement pendant la durée de la formation.
Cette collaboration vise à apporter une réponse globale renforcée à l’agriculteur. Les partenaires vont désormais mettre en œuvre cet accord-cadre dans tous les départements concernés en s’adressant aux organisations professionnelles agricoles et aux structures en charge de l’accompagnement des personnes fragilisées.

Lire le communiqué de presse pour en savoir plus

Crédit photo : Ministère de l'agriculture