Table of Contents Table of Contents
Previous Page  8 / 20 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 8 / 20 Next Page
Page Background

TERRITOIRES

En route vers la multi-performance

économique, sociale et environnementale

dans le Grand Est

2015 a vu naître sur le territoire du Grand Est, plusieurs initiatives centrées sur la multi

performance. Comment maintenir des exploitations performantes et respectueuses de

l’environnement sur notre territoire ? Comment la formation peut-elle y contribuer ? Si les

approches diffèrent légèrement d’un comité régional VIVEA à l’autre, l’objectif est de développer

la capacité des chefs d’exploitation à analyser leurs systèmes de production sur les plans

économiques, environnementaux et sociaux.

En Champagne-Ardenne, le travail a été initié suite à l’étude

prospective réalisée par le cabinet Futurible autour des

compétences à développer pour les chefs d’exploitation en

grandes cultures. Pour les élus VIVEA d’Alsace et de Lorraine,

l’entrée technico-économique est privilégiée pour attirer les

agriculteurs en formation. Pour ceux de Bourgogne et de Franche-

Comté, l’accent est mis sur l’évaluation de l’impact de nouvelles

pratiques sur les performances de l’entreprise.

Sur tous les territoires, les formations attendues doivent permettre

aux agriculteurs de gagner en autonomie grâce à l’utilisation

d’indicateurs adaptés à leurs enjeux sur chacune des dimensions

abordées.

Délégation Est

PAROLES D’ÉLUS VIVEA

Cliquez sur les noms des régions pour découvrir

les cahiers des charges formation lancés par les comités VIVEA.

CHAMPAGNE- ARDENNE LORRAINE ALSACE FRANCHE- COMTÉ BOURGOGNE

Nos agriculteurs

souhaitent pérenniser

leurs exploitations

et travailler en adéquation

avec leurs valeurs.

La formation doit permettre

de les y accompagner

au travers d’une prise

de recul sur leur

stratégie globale.

Compte tenu du contexte actuel,

nous souhaitons que davantage d’actions

intègrent des approches croisées.

Bien vivre son métier est une

préoccupation majeure, le volet social

doit être abordé systématiquement

dans les formations.

Si améliorer les performances

environnementales est important,

améliorer les performances économiques

des exploitations bourguignonnes

est la priorité dans le contexte actuel.

Les approches

purement techniques

sont insuffisantes.

Les formations doivent

permettre d’articuler

tous les enjeux

de développement

avec la performance

économique.