BILAN DE COMPÉTENCES : PRÉPARER UN CHANGEMENT DANS VOTRE VIE PROFESSIONNELLE

photo clés

Trop peu d’agriculteurs et d’agricultrices recourent au bilan de compétences. Pourtant, cet accompagnement d’une vingtaine d’heures, utile à chaque étape importante de votre carrière, gagne à être connu.

Un temps pour se donner de nouvelles pistes

« J’étais jusqu’alors exploitante agricole en EARL avec mon conjoint qui avait prévu de prendre sa retraite fin 2016. Il y a 18 mois, j’ai voulu faire un point sur mon avenir et ma future carrière professionnelle. J’ai choisi de faire un bilan de compétences financé par VIVEA.

Le bilan de compétences est là pour réfléchir sur le parcours que l’on veut se donner plus tard, vers une réorientation professionnelle non agricole ou vers un autre projet agricole, y compris sur la même exploitation. Pour ma part, il m’a permis de me donner de nouvelles pistes. On se doit de prendre ce temps - une vingtaine d’heures seulement- à un moment où l’on se pose des questions.

Ce dispositif m’a permis de me remettre en cause mais aussi de se reprendre confiance en moi, avec l’appui d’un accompagnateur qui a su faire en sorte que ce bilan soit le plus positif possible.

J’ai depuis suivi une formation de secrétaire de mairie remplaçante. Aujourd’hui, j’ai un poste en mairie.

 J’invite chaque agriculteur et agricultrice à recourir à un bilan de compétences, pas seulement en cas de situation difficile, mais aussi pour faire un point sur soi-même à n’importe quel moment de la vie ».

Marie-Odile MORIN, agricultrice en Saône-et-Loire.

 Une vidéo est à votre disposition pour plus de détails 

27 mars 2017

Crédit photo : Jérôme Rommé – Fotolia.com