VIVEA dans votre région

LE RAPPORT D'ACTIVITE 2018 BOURGOGNE FRANCHE-COMTE EST DISPONIBLE

banniere Rapport activité BFC 2018.

Nous nous proposons de le télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous:

Rapport activité Bourgogne Franche-Comté 2018

Juin 2019
 
Crédit Photo: 123RF; Shutterstock


Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ? C'EST PAS AUTOMATIQUE !

photo journée changement climatique 1306

Jeudi 13 juin, nous avons eu le plaisir de recevoir à Châlons-en-Champagne trois experts du changement climatique en agriculture et la Directrice générale de VIVEA, Béatrice Dingli, pour évoquer ce sujet pointu avec les centres de formation de la région. Bertrand Dufresnoy de la Chambre d’agriculture de Haute-Marne, Nicolas Métayer de Solagro et Jérome Lamonica de la Chambre d’agriculture du Jura ont présenté les grands enjeux du changement climatique en agriculture, les possibilités d’adaptation et d’atténuation mais également le rôle de la formation professionnelle comme outil de sensibilisation et d’évolution des pratiques.

En effet, la question de la sensibilisation du monde agricole à cette thématique est essentielle pour être en capacité de réagir et de s’adapter à cette nouvelle donne.

Grâce à des ateliers participatifs, les participants ont également exploré ensemble la manière d’aborder ce sujet en formation.

Une belle réussite pour cette première journée « Agriculture et changement climatique », qui sera renouvelée le 11 octobre à Strasbourg !

Retrouvez ICI l’Appel D’offre Spécifique lancé sur les trois territoires du Grand Est. Celui-ci a pour objectif de susciter l’émergence d’une offre de formation sur le changement climatique afin de toucher un grand nombre d’agriculteurs et d’agricultrices.

 
 
 
Crédit photo : Marie LAUMONIER 

 

 



Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





DES FORMATIONS POUR RENFORCER SA PROXIMITé AVEC SES ANIMAUX

Eleveurs et animaux AURA.pub

Magali Razy, éleveuse de vaches Aubrac dont la viande est commercialisée en vente directe dans les Monts du lyonnais, a participé à une formation de 2 jours sur ce thème, proposée par l'ADDEAR de la Loire.
Elle partage avec nous les effets de cette formation sur ses pratiques,  Lire la suite



Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





REUNION SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE EN MIDI-PYRENEES

REUNION Changement climatique

Dans le cadre d’un nouvel Appel d’Offre Spécifique (AOS) sur le Changement Climatique qui sera lancé à l’automne par le comité VIVEA de Midi Pyrénées,
nous organisons une réunion

Le Vendredi 21 Juin 2019

A la ferme du Lycée de Fonlabour

A l’ordre du jour :

- Interventions de  Françoise GOULARD de l’Agence de l’Eau Adour Garonne,
Julie BODEAU de la Chambre régionale d’Occitanie, Nicolas METAYER de Solagro,

- Présentation du projet de l’AOS sur le Changement Climatique et discussions, échanges,

- Visite de l’exploitation du Lycée par Serge TOUZANNE (responsable de l’exploitation) qui a mis en pratique certaines adaptations issues d’Agriadap.

Pour vous inscrire : j.carrie@vivea.fr




Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email





Le bilan de compétences : pour quitter l’agriculture… Ou pas !

Clé%20Nouvelle%20vie%20-%20%20S_jpg

Dans une période de questionnement sur l’avenir de son exploitation, le bilan de compétences peut s’avérer très utile. C’est un moment privilégié qui permet de se poser, prendre du recul, et faire le point sur ses envies professionnelles et personnelles avec un prestataire qui accompagne le candidat dans le cheminement de ses pensées, sans jamais l’orienter ni le pousser à prendre une décision qu’il regretterait.

Le bilan de compétences est réparti en plusieurs séances de 2 à 3 heures d’entretiens. Il permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, peut-être, de formation.

Lysiane Boudenne, conseillère en formation pour VIVEA, le Fonds d’Assurance formation des exploitant(e)s agricoles, s’étonne souvent du manque de confiance dont les
exploitan(e)s qui la contactent font preuve, lorsqu’ils veulent se renseigner sur la prise en charge financière. « Je n’ai jamais quitté ma ferme, je ne vaux rien sur le marché du travail », « J’élève des vaches depuis toute petite, je ne vois pas quel employeur je pourrais intéresser »… sont des propos qu’elle entend régulièrement.

« Je constate souvent, précise-t-elle, que les exploitants ressortent d’un bilan de compétences « reboostés », avec de nouveaux projets en tête, et un champ de vision sur leur avenir professionnel qui s’est élargi. Les candidats ne quittent pas forcément l’agriculture, loin de là, mais c’est une façon de découvrir une nouvelle activité conjointe, ou de rester sur son exploitation avec des idées innovantes à développer. Je trouve cette prestation extrêmement « énergisante » quand la prise de recul devient impossible face aux difficultés économiques de l’exploitation qui entraînent souvent des idées noires. Le bilan redonne confiance en soi, et démontre au candidat qu’il maîtrise bien plus de domaines qu’il ne le pensait ».

Ainsi, en 2018, VIVEA a financé une vingtaine de bilans de compétences en Hauts de France, pour des exploitants qui, lorsqu’on les interroge, n’ont que des paroles élogieuses : « Le bilan a été une vraie thérapie, qui m’a redonné confiance. Je tournais en rond depuis que je n’avais plus d’élevage. Finalement je suis resté sur la ferme, et conjointement je suis devenu expert en assurances », précise un agriculteur du boulonnais. Un autre exploitant dans la région d’Amiens relate que « c’est tellement bénéfique que l’on devrait en faire un tous les 10 ans. C’est une réelle prise de conscience de qui on est, pour quoi on est fait, pour savoir où on veut aller ». Près d’Arras, un exploitant qui souffre de sclérose en plaque se forme actuellement pour devenir agent immobilier.

Une partie des frais de formation peut également être pris en charge par VIVEA. A titre d’exemple, une agricultrice ayant suivi un bilan de compétences est actuellement en formation de conseillère en boutique bio. Une autre est entrée dans l’économie sociale et solidaire, une troisième est en formation de secrétaire médico-sociale.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la conseillère VIVEA de Picardie, Lysiane BOUDENNE, au 06.75.66.49.18.

 

Publié le 04/06/2019



Partager sur les réseaux sociaux :
Par Mail :

Partager par email