PRODUCTEURS ET PRODUCTRICES DE BANANES EN MARTINIQUE: UNE FILIERE QUI SE FORME

Photos Martinique témoignages

En 2008, l’unique groupement de producteurs de bananes de Martinique faisait le choix de prendre en main le développement des compétences de ses 365 producteurs et de leurs salariés, en créant son propre centre de formation. Aujourd’hui, la formation est un outil incontournable pour la filière et ses producteurs.

Daniel NOUVET,  55 ans, installé depuis 1995, sur près de 4 ha avec 3 UTH, 176 T de banane / an

 « Avant de participer aux formations, je faisais de la cueillette de bananes. J’ai suivi 19 formations dispensées par Banamart en 8 ans, et aujourd’hui, je suis un vrai producteur de bananes et un chef d’entreprise à part entière.

J’ai beaucoup appris des modules en communication et en gestion des hommes. Aujourd’hui, je suis capable de contrôler mes émotions, écouter mes interlocuteurs pour mieux gérer les situations conflictuelles et conduire une négociation salariale gagnant / gagnant.

Je suis ouvert à toute innovation et le changement de mon système de production a été radical. La connaissance de la vie et de la fertilité du sol m’a permis de relever le challenge que je m’étais fixé, à savoir améliorer mon rendement de plus de 2T / an. Je suis fier du résultat obtenu sur mon exploitation et cela dans un climat social serein avec ma petite équipe. »

 

Marie-Flore MICHEL-ALIBO, 43 ans, installée depuis 2009, sur 15 ha avec 5 UTH, 607 T de banane / an

 « Issue d’un cursus scolaire secrétariat/commerce très éloigné du domaine agricole, il était important pour moi de participer aux formations proposées par la filière qui répondaient à mes besoins en connaissances agronomiques, sociales et économiques.

J’ai beaucoup appris de ces formations sur les techniques culturales innovantes, les techniques d’emballage, la conditionnalité des aides européennes, la communication avec les salariés.

Grâce à ces formations, j’ai gagné en assurance et je suis devenue capable de gérer mon exploitation et d’atteindre mes objectifs de production.

Il me reste à acquérir une posture en management, notamment afin d’améliorer ma communication verbale pour la gestion de la gente masculine, 100% de mon effectif étant masculin. Il me reste aussi à mettre en place des outils pour l’organisation du travail au quotidien. »

Propos recueillis par Maggy JEAN, Banamart

 

Pour toute information sur les formations proposées par Banamart et les autres centres de formation de Martinique, rendez-vous dans la rubrique « choisir une formation ».